Pourquoi nous faisons ce que nous faisons

Environ 377 000 personnes de Suisse vivent en situation de cécité, de malvoyance ou de surdicécité. Parmi elles, 50 000 sont aveugles, ce qui signifie qu’elles ne peuvent exploiter aucun potentiel visuel dans la plupart des situations quotidiennes, et quelque 57 000 ont une atteinte simultanée de la vue et de l’ouïe. Le but de notre travail est de permettre aux personnes aveugles, malvoyantes, sourdaveugles de Suisse de participer autant que possible à la vie sociale.

Notre histoire

L’Union centrale suisse pour le bien des aveugles UCBA a été créée en 1903. Elle est l’organisation faîtière du handicap visuel et de la surdicécité en Suisse. À l’heure actuelle, plus de 65 organisations membres lui sont affiliées. Avec celles-ci, l’UCBA propose un vaste éventail de services destinés aux personnes aveugles, malvoyantes ou sourdaveugles. Son travail aux côtés des personnes concernées permet d’améliorer leur qualité de vie. L’UCBA est certifiée ZEWO.

Comment nous utilisons nos ressources

Voici nos prestations :

  • conseil et accompagnement ainsi qu’offres de formation et de loisirs pour personnes sourdaveugles ;
  • développement et distribution de moyens auxiliaires pour personnes malvoyantes, aveugles ou sourdaveugles à des prix équitables ;
  • conseil et entraînement en basse vision pour l’utilisation de moyens auxiliaires optiques (par exemple de lunettes-loupes et d’appareils de lecture) ;
  • formation et formation continue de spécialistes qui travaillent avec des personnes malvoyantes, aveugles ou sourdaveugles, qu’elles soient polyhandicapées ou non ;
  • recherche sur des phénomènes associés à la cécité, à la malvoyance ou à la surdicécité ;
  • information, développement et présentations dans le domaine de la basse vision, c’est-à-dire de l’exploitation optimale du potentiel visuel dont disposent encore les personnes malvoyantes ;
  • information du public sur les handicaps visuels et leurs conséquences ;
  • coordination de la coopération et de la défense des intérêts au sein du domaine du handicap visuel ;
  • bibliothèque spécialisée dans les questions de cécité, de malvoyance et de surdicécité.

Ce que nous réalisons grâce à notre engagement

Robert M. a perdu le sens de l’ouïe dès ses jeunes années, puis plus tard encore celui de la vue. Mais malgré sa surdicécité maintenant presque complète, cet homme plein de joie de vivre ne se laisse pas abattre. C’est très volontiers qu’il met à profit les ateliers de formation et de loisirs proposés par l’UCBA pour échanger ses impressions avec d’autres personnes concernées et exercer sa créativité. Pour pratiquer la poterie ou le feutrage, il est soutenu, comme tous les autres clients de l’UCBA, par des bénévoles formés. L’accompagnement pour se rendre à l’atelier et la description des matériaux et des opérations constituent une aide importante pour lui.

Nous sortons les personnes sourdaveugles de leur isolement social en organisant de multiples activités : ateliers réalisés par des spécialistes de l’UCBA, excursions, randonnées, visites guidées de musées, manifestations culturelles, cours, mais aussi excursions d’un week-end et séjours de vacances. Car participer à des sorties, partager des expériences, se réunir et échanger ses impressions sont autant de contributions à une meilleure qualité de vie.

Notre vision pour l’avenir

Avec l’âge notamment, il arrive que la vue baisse et que l’ouïe aussi devienne moins bonne. De nombreuses personnes l’acceptent comme un phénomène dû au vieillissement et ne vérifient pas auprès de professionnels s’il est possible d’améliorer leur quotidien grâce à des moyens auxiliaires, à la médecine moderne ou à des changements d’habitudes. Avec ses offres, l’UCBA s’engage pour que les personnes qui subissent une surdicécité avec l’âge bénéficient à l’avenir d’une information complète et précoce. Sur www.voir-entendre.ch, on trouve par exemple un test ainsi que des conseils et des astuces pour remédier à un début d’isolement. Les sept services spécialisés de l’UCBA pour personnes sourdaveugles proposent également des services de conseil et de réadaptation. Avec son activité de recherche, l’UCBA souhaite contribuer à transmettre les connaissances en cécité, malvoyance et surdicécité aux disciplines pratiques des soins médicaux et de la pédagogie. Au niveau politique, la défense des intérêts de l’UCBA vise la mise en œuvre de la loi sur l’égalité pour les personnes handicapées et s’engage pour un environnement sans obstacles.