Pourquoi nous faisons ce que nous faisons

« Si tu avais un dernier souhait, que serait-il ? »

Les personnes en fin de vie sont souvent fortement limitées dans leur autodétermination. Souvent une maladie entraîne l'immobilité et la douleur et la personne dépend des services médicaux, des proches et des soignants. Pourtant, même dans la phase mourante, le désir de façonner soi-même sa propre vie reste vif - malgré toutes les charges et restrictions.

La plupart du temps, les souhaits du mourant sont liés à la nostalgie : revoir une dernière fois son alpage préféré, prendre une dernière baignade dans le lac, visiter un être cher - quand la réalisation d'un tel souhait semble impossible en raison d'un manque de mobilité, Wunschambulanz.ch SAW assure un transport gratuit dans des ambulances spécialement adaptées à cet effet. Un personnel expérimenté et médicalement formé accompagne bénévolement la réalisation des souhaits.

  • Jasminthomas 97 Kopie

Comment nous utilisons nos ressources

Wunschambulanz.ch SAW est active depuis début 2017, financée par des dons et allocations de diverses organisations. Depuis sa fondation, Wunschambulanz a pu réaliser plus de 300 derniers souhaits. L'expérience montre qu’il faut compter avec un montant de 500 à 1500 francs suisses pour la réalisation complète d’un souhait. Cela inclut l'infrastructure de l'association et les dépenses des bénévoles. Pour les patients et leurs accompagnateurs, la réalisation des souhaits est absolument gratuite.

  • IMG 7206

Ce que nous réalisons grâce à notre engagement

Satisfaire un dernier désir n'est pas simplement une "expérience merveilleuse". Les malades, leurs proches et les bénévoles ne ressentent pas seulement une grande joie lorsque les derniers souhaits sont exaucés: Ils font également l'expérience de ce qui compte vraiment en fin de vie: la proximité humaine.

Exaucer les derniers souhaits du mourant permet à celui-ci de faire l'expérience de l'humanité et de la dignité. Ils se sent valorisé en tant qu'être humain - jusqu'à son dernier souffle. La vie est vécue jusqu'au moment de la mort. Cela inclut également l'expérience de la normalité, rendue possible par ces sorties. Cela peut aider à dire consciemment adieu et à laisser aux proches de belles images des derniers jours. Voir la personne malade heureuse une fois de plus, c’est un souvenir inestimable et qui aident les proches à surmonter leur chagrin plus tard.